Compte-rendu du concours de robotique 2017

Compte-rendu du concours de robotique 2017

Les spectateurs sont nombreux dans le gymnase le mercredi 17 mai pour assister au 1er concours de robotique du Lycée Français Victor-Hugo.

Avec pas moins de 30 robots, l’équipe en charge de l’homologation ne chôme pas : Thibault, Romain, Armelle et Julien vérifient que les mobiles sont conformes au règlement : le mobile doit se mouvoir de façon autonome et respecter des dimensions données. Mais les pénalités sont appliquées avec mansuétude : on est là avant tout pour s’amuser.

Coté « carrosseries », le thème de la Conquête de l’espace a particulièrement inspiré les concurrents. Le jury « Design » s’attarde devant le très beau mobile «  tourbillon galactique», inspiré par la course des planètes, le classieux Wall-E inspiré du film éponyme, ou le facétieux « bus de l’espace ». Quant au mobile en lego surmonté d’une hélice, construit par un élève de 6e, il suscite l’admiration de tous.

Le robot "tourbillon galactique" est examiné par le jury Design

Le robot « tourbillon galactique » est examiné par le jury Design

Avant d’accéder aux pistes, les élèves revêtent les T-shirts spécialement imprimés pour l’occasion, dont Mathilde a dessiné le motif. A événement exceptionnel, logistique exceptionnelle : les courses sont rediffusées sur grand écran, et la « sono » est assurée par Nicolas et Ulysse. Raphaëlle et Nathan, deux élèves de 1ère animent cette journée avec brio. Tous ces élèves ont participé en 2016 au concours de robotique de la Flèche (Sarthe, France) avec leur professeur de technologie Christophe Bouvet et, ravis de cette expérience, ils se sont lancés dans l’organisation d’un concours similaire au LFVH en 2017 avec leur ancien professeur.

Le robot imaginé par Clément

Le robot imaginé par Clément

Des enfants de l’école primaire sont venus assister au spectacle. Clément, 9 ans, est captivé. A la question « aurais-tu envie, toi aussi, de fabriquer un robot ? », il est super-motivé : « Oui, j’ai déjà deux robots chez moi ! (…) J’ai un cahier dont j’arrache les pages pour dessiner des plans. (…) Je veux être ingénieur. » Il dessine aussitôt le robot qu’il imagine, avec lumière, bras articulé, antenne et bouclier de protection pour surmonter les obstacles ».

Les anciens sont là aussi, avec M. Ollagnier, ancien Conseiller à l’Assemblée des Français de l’Etranger qui a œuvré avec son épouse en faveur de la construction du LFVH, et qui joue aujourd’hui le rôle d’arbitre. Enthousiaste, il vient féliciter Christophe Bouvet, à l’origine de cet événement : « c’est génial ce que vous avez organisé là ! ».

L'équipe du robot inspiré de "Wall-E", 2ième prix en Design

L’équipe du robot inspiré de « Wall-E », 2ième prix en Design

Annabel, Lou, Lily Lou, Ricardo et Joséphine viennent de passer l’homologation de leur robot Wall-E. « Nous avons tout misé sur le design », expliquent-elles. « On a travaillé beaucoup d’heures, en cours mais aussi en dehors des cours, pour construire notre robot. (…) Ce qui était bien, c’est qu’on était totalement libre. On avait un thème et on faisait ce qu’on voulait. (…) On n’était pas toujours d’accord entre nous, il fallait discuter. » Leur travail est récompensé puisque Wall-E reçoit le 2ième prix du design.

"Dr No" du Georg-Büchner Gymnasium de Bad Vilbel

« Dr No » du Georg-Büchner Gymnasium de Bad Vilbel

Participe aussi une équipe du Georg-Gymnasium de Bad Vilbel : les 3 élèves de 11te Klasse n’ont pas reculé devant le défi bien qu’un seul d’entre eux parle français. Pour ce qui est de la carrosserie, ils ont habillé leur robot baptisé « Dr No » avec des matériaux issus du recyclage, par exemple des papiers d’emballages de barres Finger, pour exprimer leur conviction qu’on ne peut pas continuer à polluer la planète. Leur robot est programmé via un ordinateur portable.

Le déjeuner pris sur la terrasse du Lycée, au soleil, permet aux concurrents de décompresser… avant que ne soit dévoilée la liste des robots sélectionnés pour concourir l’après-midi. Avec des noms aussi inventifs que Esteban la banane, Jean-Patrick ou Tortue russe à moustaches !

3 parcours différents sont proposés : l’un en ligne droite avec franchissement d’une porte en bois, l’autre en montée, le dernier à plat avec 2 courbes sinueuses. La construction des pistes représente le plus gros investissement auquel a consenti le Lycée pour ce concours, grâce au soutien notamment de l’entreprise Continental.

L’enthousiasme est manifeste chez les élèves : les équipes se prennent au jeu de la compétition, encadrant avec ferveur la piste sur laquelle évolue leur robot, l’encourageant, courant effectuer une réparation de dernière minute, et ce dans un bel esprit de coopération et de respect des « adversaires ».

En quart de finale, la vitesse de « Dr No » fait de lui un des favoris du chalenge n°1. La tension monte pour les concurrents encore en lice. Mais le Concours de robotique du LFVH, comme toute compétition, réserve des surprises : en demi-finale, contre toute attente, le robot de l’équipe de Bad Vilbel s’écarte du tracé de la piste.

La victoire de Gravité interstellaire

La victoire de Gravité interstellaire en finale

En finale, « 1156 » affronte « Gravité interstellaire ». Ce dernier exécute sa course avec une belle régularité et efficacité, et devance 1156 : Ombeline, Cordélia, Alice, Carlota, Adam et Ludovic tombent dans les bras les un(e)s des autres. C’est la joie pour l’équipe de la 3ième3 du LFVH !

Sur le challenge 2, c’est aussi une surprise, avec la victoire de « EV-33 »,, le robot de Carole, Nicolas, Lionel, Nathan, Adrian et Alain, élèves de 6ième et membres assidus du « Club Techno » du Lycée. Le challenge n°3 est remporté par le robot « Space Lights » conçu et fabriqué par Augustin, Lea, Melina et Sarah, de la 3ième1.

Quant au 1er prix Design, il est remporté par « Tourbillon galactique », construit par Mathilde, Thomas, Anaé, Mariam, Ines et Romain, de la 4ième3.

Avant de se quitter, on demande à Maximilian, Till, Elijah et Nils (du Georg-Büchner Gymnasium) s’ils sont prêts à revenir l’année prochaine » : «  Auf jeden Fall !* », répondent-ils sans hésiter !

 

*Ariel, Apolline, Eléonora, Félix (3ième2)