L’art investit les murs du Lycée

L’art investit les murs du Lycée

Concours Street art de l’AEFE : le travail de Blanche Bussière récompensé !

« Baptisée « Empreintes », l’oeuvre constituée de silhouettes peintes a retenu l’attention.
Blanche est en 1ère ES option Arts plastiques. A ce titre, elle a travaillé autour de la notion d’espace sous la conduite de sa professeure d’arts plastiques, Sophie Diep. « S’approprier un espace de l’école et en modifier sa perception », telle était la consigne.

Blanche a eu l’idée de cette oeuvre après avoir observé les différents espaces du Lycée français Victor-Hugo de Francfort : ce passage, lieu discret de transition entre le couloir des salles de classe et la terrasse pour les pauses, est investi par les élèves qui s’y assoient pour discuter, déjeuner, attendre les prochains cours. Blanche a donc eu l’idée de marquer l’empreinte des corps, assis là, face à face. Pour la réalisation, elle a choisi une couleur contrastant avec les matériaux du mur et du sol, et a collaboré avec une camarade et sa professeure d’arts plastiques.

Le jury constitué à l’AEFE par plusieurs de ses représentants et des personnalités du monde artistique s’est réuni le 7 mars 2018 pour distinguer les oeuvres qui constituent l’exposition Street Art de l’AEFE, en provenance de 50 établissements français dans le monde. Le street art est un mouvement artistique contemporain qui regroupe les formes d’art réalisées dans la rue ou dans des endroits publics. En français, on l’appelle « art de rue » ou « art urbain ». Ce thème s’inspire d’une déclaration de l’artiste plasticien Ernest Pignon-Ernest, pionnier et initiateur de l’art urbain en France : « L’œuvre, ce n’est pas l’image elle-même, mais ce qu’elle provoque d’interrogation sur le lieu. »

Les œuvres sélectionnées seront représentées dans une véritable « expo », à voir dans un musée virtuel et lors des événements organisés par l’AEFE, notamment lors de la rencontre internationale d’Ambassadeurs en herbe à Paris, au mois de mai 2018. Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’année de l’éducation artistique et culturelle (ÉAC) promue par l’AEFE en 2017-2018.

Etre récompensée par le jury de l’AEFE dans le cadre du projet Street Art (ÉAC) est un formidable encouragement pour Blanche qui souhaite devenir architecte d’intérieur !

Pour voir d’autres travaux d’élèves produits dans le cadre de ce projet : galerie photo « Street-Art au LFVH ».