Sensibilisation aux troubles DYS en 6ème et 5ème

Sensibilisation aux troubles DYS en 6ème et 5ème

Tous les Sixèmes et les Cinquièmes ont suivi un atelier de sensibilisation au quotidien vécu par des personnes dyslexiques, dysphasiques ou présentant des troubles de concentration par exemple, grâce à l’intervention de l’association DYS à Francfort et l’infirmerie du LFVH.

Difficile de faire entrer une feuille dans une pochette transparente si on a des troubles dyspraxiques. ©LFVH/Salima Aggoune

Comment nouer ses lacets ou boutonner sa veste lorsque l’on est dyspraxique ? Comment voit-on le tableau lorsqu’on est dyslexique ? Fin mars, avec l’aide de l’infirmerie et de la vie scolaire du LFVH, Mmes Blang et Brun, membres de l’association DYS à Francfort – des bénévoles impliqués auprès d’enfants et d’adultes présentant des troubles spécifiques des apprentissages -, ont sensibilisé tous les élèves de 6ème et de 5ème aux troubles DYS (dyslexie, dysorthographie, dysphasie, dysgraphie, dyscalculie, trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H), dyspraxie et le haut potentiel ). A travers de simples petits ateliers pratiques tels que porter des gants et essayer de faire ses lacets comme un dyspraxique, ou se concentrer sur une dictée avec comme bruit de fond un marteau-piqueur, tel un élève souffrant de TDA/H…, ces collégiens ont pu se rendre compte des difficultés qu’éprouvent certains de leurs camarades au quotidien.

Vue du tableau par un dyslexique à gauche. ©LFVH/Salima Aggoune

L’objectif de cette sensibilisation était de faire prendre conscience à tous les élèves de la réalité des symptômes invisibles qui handicapent certains d’entre eux. Une sensibilisation à la tolérance et aux différences. Les élèves ont été très curieux, ont posé des questions, ce fut enrichissant pour tous.

Texte : Salima Aggoune