Ze voiss 2019, de très belles voix

Ze voiss 2019, de très belles voix

Remise des prix lors de la soirée Ze Voiss 2019 au Lycée français Victor Hugo de Francfort. (©AVKH/LFVH)

Un voyage à travers de belles reprises de classiques et des interprétations originales des derniers tubes francophones. La septième édition de Ze Voiss, le grand concours de la chanson francophone co-organisé par le Lycée Français Victor-Hugo et l’Ecole Européenne de Francfort, a réuni plus de 400 personnes venues applaudir les 34 candidats de cinq écoles de Francfort et sa région, ce jeudi 21 novembre, dans le cadre de la Semaine des Lycées français du monde.

« Attachez vos ceintures, décollage immédiat pour la francophonie… » nous explique la compagnie M&M, pour Matthias et Matthias, lycéens du lycée français Victor Hugo de Francfort, stewards-maîtres de cérémonie de Ze Voiss 2019. Et l’envol est tout de suite grandiose, à travers de grands classiques de la chanson française (La vie en rose d’Edith Piaf, La java martienne de Boris Vian…) et des interprétations originales de tubes de Maître Gims ou d’Indila. Les passagers – plus de 400-, sont enthousiastes, transportés par de très belles voix.

Plus de 400 personnes ont assisté à la soirée Ze Voiss 2019 au Lycée français Victor Hugo de Francfort. (©AVKH/LFVH)

Ze Voiss, le grand concours de chanson francophone, ouvert aux élèves (à partir du CM2) des écoles de Francfort, c’est surtout l’occasion de s’épanouir à travers la musique, d’encourager les rencontres entre établissements scolaires et de promouvoir une certaine idée de la francophonie. Le Lycée Français Victor-Hugo et l’Ecole Européenne de Francfort co-organisent cet événement chaque année depuis 6 ans qui s’inscrit maintenant dans la semaine des lycées français du monde, organisée par l’AEFE. Pour cette édition, trois écoles allemandes ont été invitées : la Schiller-Schule et la Ernst-Reuter-Schule de Francfort et la Brüder-Grimm-Schule de Neu-Isenburg.

Plan de vol : des candidats présélectionnés par leurs écoles interprètent, seuls ou en groupe, a cappella ou accompagnés de musiciens, une chanson, pourvu qu’elle soit en français. Le jury, composé de quatre adultes (anciens gagnants, musiciens…), analyse à chaud les prestations avant de délibérer pour récompenser quatre spectacles.

Dans la cabine de pilotage, de nombreux enseignants et élèves, des personnels du LFVH et toute une équipe de parents d’élèves de l’école européenne et du LFVH. « D’année en année, ça grandit, explique Françoise Kempf, un des pilotes-professeurs, il y a toujours des talents qui se révèlent, c’est vraiment une très belle expérience. Ça donne une belle énergie pour ces jeunes et pour nous tous ».

Envol de voix et OVNI

Des candidate non franocphones tentent de comprendre le verdict du jury… lors de la soirée Ze Voiss 2019 au Lycée français Victor Hugo de Francfort. (©AVKH/LFVH)

Cinquième escale, elles sont dix sur la piste. Interprétation a cappella de Est-ce que tu m’aimes de Maitre Gims… Ovation du public. « Beaucoup de problème d’amour, plaisante Elias Blomberg, membre du jury, gagnant de Ze Voiss 2018, à l’issue de la prestation. Bravo pour le travail de l’espace scénique… ». Mais les chanteuses, en face, ne réagissent pas. Il poursuit son analyse quand l’une des chanteuses ose reprendre le micro pour expliquer qu’elles ne comprennent rien car elles ne parlent pas français ! C’est la magie et la grande réussite de ce concours amateur de chants francophones : des élèves de toutes nationalités se préparent parfois pendant des semaines pour interpréter une chanson qu’ils apprécient même sans parler la langue de Molière. E. Blomberg poursuit donc dans la langue de Shakespeare.

Aidés par leurs professeures de français, des collégiens du LFVH ont égayé tout le voyage par des scénettes entre les performances musicales. Tout un équipage de l’UPEA (association des parents d’élèves du LFVH) a préparé un beau buffet, dont les bénéfices seront reversés à la Croix rouge allemande, afin d’assurer un bon moment en zone de transit avant une deuxième partie de vol tout aussi excellente. Avec des objets volants non identifiés venus de l’Ecole européenne, grimés de vert et casqués d’aluminium, qui emmènent le jeune public avec eux en faisant le show avec On m’appelle l’OVNI de Jul. Avec aussi un instant d’apesenteur à l’écoute de Je suis malade de Serge Lama, revisité par Daphné.

« On m’appelle l’OVNI » de Jul revu et rejoué par des élèves de l’Ecole européenne a beaucoup plus au public de Ze Voiss 2019 au Lycée français Victor Hugo de Francfort. (©AVKH/LFVH)

A l’atterrissage, Marie-Belle, Téliane et Koukélé qui ont repris et dansé sur Jaloux de Dadju remercient leur professeur de français. « Au départ on avait choisi une autre chanson, on a hésité, se souviennent les trois copines. Mais notre prof nous a aidé à adapter celle-ci et c’est super, on a gagné !! » Le trio a remporté le prix Senior Ze Voiss 2019. Pierre qui a remporté le Premier Prix Junior en interprétant Je Vole de Michel Sardou, a encore la tête dans les nuages : « Je ne sais pas pourquoi j’ai choisi cette chanson, j’en avais sélectionné au moins une vingtaine sur internet. » Ces fans l’agrippent sans qu’il puisse finir son discours, son trophée s’éclate au sol. Heureusement les souvenirs d’une telle soirée sont surtout gravés dans la tête !

Texte et photos : A. von Kap-herr

Le palmarès 2019 :

  • Le Prix de l’originalité : Bruno, Nikolas, Emil, Robert et Mauricio de l’ESF – La vie en Rose d’Edith Piaf
  • Le Premier Prix Junior : Pierre, du LFVH – Je vole de Michel Sardou/Louane
  • Le Premier Prix Senior : Marie-Belle, Téliane et Koukele de la Reuter-Schule avec Jaloux de Dadju
  • Le Prix de l’artiste : Daphné, du LFVH – Je suis malade de Serge Lama