Le LFVH dit non au harcèlement

Le LFVH dit non au harcèlement

A l’occasion de la journée française de lutte contre le harcèlement scolaire, ce 5 novembre, les élèves du Lycée français Victor Hugo de Francfort, à partir du CM1, ont été invités à réaliser des affiches, les collégiens de 6ème ont participé à une heure de vie de classe organisée par la Vie scolaire….

Affiche réalisée par Lisa H., élève de Quatrième au Lycée français Victor Hugo de Francfort. (©LH/LFVH)

« Mais les autres peuvent me traiter de Petze (NB : un rapporteur, un cafteur en allemand) si je dénonce un ami ! », s’exclame Raphaël, élève de Sixième. Et toute la classe, encadrée par Christophe Lopes, conseiller principal d’éducation (CPE), et Camille Martin, assistante d’éducation, échange alors sur le moment où il est nécessaire alerter quelqu’un si l’on est témoin ou victime d’un harceleur. Et à qui en parler…

Auparavant, à l’aide de courts-métrages réalisés par des adolescents sous l’égide du ministère français de l’Éducation Nationale, ils ont décortiqué ensemble les dialogues et les images pour définir le harcèlement, et notamment l’importance de la répétition des faits, la distinction entre « embêter un camarade par « jeu » » et le harceler.

Les trois classes de 6ème ont été sensibilisées ainsi, mardi 3 novembre 2020, à la lutte contre le harcèlement scolaire. Chaque groupe a défini précisément ce phénomène: des violences verbales ou physiques, répétées, par un, ou des enfants, contre une victime, souvent isolée. Dans chaque classe, le moment où les doigts se sont levés le plus, c’est après le visionnage du court-métrage Les injures, où des adolescents se moquent du physique d’un camarade de classe sur les réseaux sociaux. Du vécu parfois, des précisions à apporter, des étonnements lorsque les deux intervenants apprennent à ces jeunes collégiens qu’ils n’ont pas l’âge légal d’avoir un compte sur un réseau social et qu’il leur apparait normal que les parents en contrôlent l’accès… Devant les autres, la très grande majorité en convient…

Un moment d’échanges et de témoignages, et une génération de jeunes collégiens mieux avertis, sensibilisés, pour faire face à ce phénomène qu’ils rencontreront peut-être à un moment de leur scolarité…

Affiche réalisée par Lisa H., élève de 4ème.

Texte : A. von Kap-herr

 

Informations, conseils et aide à Francfort.

Films, informations pour dire non au harcèlement sur le site du ministère de l’Éducation nationale français.