S’affranchir des frontières pendant le confinement grâce au mail art

S’affranchir des frontières pendant le confinement grâce au mail art

Les élèves de Troisième du lycée français Victor Hugo de Francfort ont correspondu par courrier avec 25 artistes basés en France, Italie, Suède, Belgique… en mai et juin 2020. Une ouverture artistique à l’heure du confinement. Explications de Mme Diep-Van-Vang, professeure d’arts plastiques au LFVH.

Courriers décorés par des élèves de Troisième du Lycée français Victor Hugo de Francfort à l’attention de différents artistes dans le cadre d’un projet de Mail art (©SDVV/LFVH)

L’idée m’est venue alors que les frontières se fermaient une à une et que le confinement devenait de plus en plus pesant pour nous qui avions nos familles en France. J’ai profité de mon réseau d’amitiés pour réunir peintres, photographes, designer, styliste, céramiste, plasticiennes, illustrateurs, graphiste et comédien : 25 artistes au final, acceptant de correspondre avec les élèves de 3ème du Lycée Français Victor Hugo de Francfort, en leur offrant quelques heures de leur travail en parallèle de leurs activités au ralenti (plus d’expos, plus de ventes, plus de visites dans les écoles…, un temps suspendu pour tous).

Premières réponses d’artistes aux élèves de Troisième du Lycée français Victor Hugo de Francfort dans le cadre d’un projet de Mail Art (©SDVV/LFVH).

A la proposition du Mail Art, les collégiens et les professionnels ont accueilli le sujet avec enthousiasme, il n’y avait donc plus qu’à démarrer le travail des lettres « décorées » qui allaient pouvoir passer les frontières ! 75 lettres se sont envolées vers des adresses européennes et 75 élèves espèrent recevoir une réponse…. 25 lettres étaient initialement prévues mais la gentillesse et l’investissement des artistes m’ont convaincue de tout expédier, alors je croise les doigts pour que les élèves reçoivent une mini-œuvre de l’artiste choisi.

Je remercie la direction pour le soutien du projet, les artistes pour le temps accordé et sans attentes particulières à part une belle lettre illustrée, les élèves pour leurs réponses diverses, plastiques, et montrant leur plaisir à réaliser ce dernier projet de collège.

Sophie Diep-Van-Vang